La Géorgie « berceau de la viticulture »

La viticulture en Géorgie est l’une des plus anciennes au monde, une majorité de linguistes estime que l’étymologie du mot « vin » vient du mot géorgien définissant le vin : gvino. Récemment, des archéologues ont découvert des résidus de vin dans des jarres en poterie datant d’il y a plus de 8 000 ans.

Les vignes géorgiennes couvrent actuellement 40 000 hectares et le pays compte 540 cépages authentifiés.

 

Mode de vinification ancestral : kvevri ou Qvevri.

Le pays est aussi connu pour un mode de vinification ancestral et bien propre à la Géorgie, la méthode Qvevri. Elle consiste à laisser fermenter les raisins en grappes entières (avec les rafles) pendant cinq à six mois (https://ich.unesco.org/fr/RL/la-methode-georgienne-de-vinification-a-lancienne-dans-des-kvevris-traditionnels-00870) dans de grandes jarres ovoïdes en argile, enfouies sous terre. La fabrication du vin en Géorgie est repandue dans chaque famille : chacune a sa vigne, sa cave, sa spécialité. Mais ils partagent tous la même méthode de fabrication artisanale, qui est inscrite depuis 2013 par l’UNESCO sur la liste du patrimoine culturel immatériel de l’humanité.

C’est dans le Qvevri qu’ils laissent fermenter et vieillir le jus de raisin avec sa peau et ses résidus après sa récolte. Cet art, transmis de génération en génération, se pratique encore aujourd’hui dans de nombreux villages du pays, où tous participent aux vendanges.  C’est justement cette absence de filtrage et ce contact avec l’argile qui donne au vin géorgien un goût inimitable et une renommée mondiale.

Une fois la fermentation alcoolique terminée, les Qvevris sont remplies et fermées hermétiquement. Les process de fermentation et d’élevage sont classiques mais avec un décuvage tardif qui a lieu en février/mars. Les vins obtenus ainsi sont assez tanniques mais équilibrés en bouche avec des notes souvent très intéressantes d’origan. Les lies déposées au fond des Qvevris donnent un côté réducteur au vin.

 

Développement de l’élevage en barriques

Bien qu’environ 3% seulement des vins géorgiens sont élaborés dans les Qvevris, ce mode de vinification reste un idéal romantique qui célèbre l’histoire du pays.

De nos jours, les winemakers s’intéressent de plus en plus à l’élevage en barriques et souhaitent avoir recours à un élevage long. La durée actuelle moyenne de l’élevage des vins géorgiens en barriques est de 6 à 10 mois.

Il existe de nombreux variétés et types de vin, le principal étant le Mukuzani, AOC de vin rouge, très souvent associé à l’élevage en barriques neuves de chêne français.

Sur les conseils de David Machavariani, agent géorgien de la Tonnellerie Saury, les vignobles Teliani Valley ont fait confiance à la Tonnellerie Saury et ont choisi la barrique L’Écrin pour un élevage de leurs vins sur plus de 18 mois. La sélection des bois, alliée à des grains soigneusement triés, permet au vin de s’épanouir dans la barrique L’Écrin durant une longue période d’élevage donnant ainsi l’équilibre recherché, dans le respect du fruit et l’éclat des arômes.

 

D’autres viticulteurs ont décidé de privilégier la barrique au Qvevri pour l’élevage des vins blancs. La structure tannique est aussi importante que pour le vin rouge.

Les vignobles Kindzmarauli Marani ont notamment choisi la barrique Saury Immersion mettant ainsi en avant les qualités aromatiques des cépages blancs associées à des chauffes moyennes ou « Lumière », ce qui permet d’arrondir le vin et d’apporter davantage de complexité avec de subtiles notes boisées.

 

Survol du vignoble géorgien

La Géorgie reconstruit son vignoble de qualité en diminuant les surfaces plantées. Elle compte actuellement 18 AOC qui se répartissent ainsi : 10 de vins blancs et 8 de vins rouges.

Les 4 régions les plus importantes de production en Géorgie sont  la Kakheti, le Kartili, l’Iméréti  et la région du Racha.

 

Les cépages à connaître

La Kakheti représente plus de 70% de la production, les cépages sont le Saperavi, cépage dominant rouge, le Mtsvane et le Rkatsiteli, cépage dominant blanc qui donne des vins assez équilibrés.

D’autres cépages existent en Géorgie comme par exemple l’Imereti, le Tsitska, le Tsolikauri, le Krakhuna, l’Aleksanrouli et le Mudzuretuli.

 

Les célèbres vins géorgiens

Le Tsinandali, vin blanc sec produit dans la région de Kakheti à partir de deux cépages : Rkatsiteli et Mtsvane. Il a une couleur paille légère et un parfum floral fruité. Il bénéficie d’une période de vieillissement de 3 ans, dont la moitié en fûts de chêne. 

Le Kindzmarauli, vin rouge semi-sucré issu du cépage Saperavi, qui pousse dans le district de Kvareli à Kakheti. Ce vin a la couleur de la cerise mûre et un goût légèrement acidulé.
Le Akhasheni, vin rouge naturellement semi-sucré issu du cépage Saperavi, d’une couleur rubis foncé et d’un goût harmonieux avec une saveur de chocolat et une texture soyeuse.

Le Khvanchkara, vin rouge naturel semi-sucré est fabriqué à partir de raisins Aleksanrouli et Mudzuretuli cultivés dans les vignobles de Hvanchkara dans la région de Racha, en Géorgie occidentale. Ce vin a un bouquet caractéristique fort et un profil tannique bien équilibré avec un arôme de framboise. De couleur rubis foncé, le Khvanchkara est l’un des vins semi-sucrés géorgiens les plus populaires.

 

À propos de l’exportation

La production totale du pays en 2020 était de 283 000 tonnes de raisin destinées à la vinification  en vin ou en brandy.

La grande partie est destinée à l’export (93 millions de bouteilles).

Une autre partie est commercialisée sur place (les géorgiens consomment 15 à 20 L de vin vrac par personne/an).

Les exportations de vins géorgiens ne cessent d’augmenter, surtout depuis 2013 avec la réouverture du marché russe (11 millions de bouteilles vendues). La Chine et la Pologne restent des marchés prometteurs, tout comme le seront peut-être bientôt les États-Unis et le Royaume-Uni, que la Géorgie souhaite séduire.

 

Focus sur l’agent de la Tonnellerie Saury en Géorgie : DAVID MACHAVARIANI

Titulaire du DNO de Bordeaux David Machavariani retourne en Géorgie en 2006 pour exercer en tant qu’œnologue consultant. Depuis 15 ans, David a vinifié plusieurs centaines de milliers d’hectolitres de vin et conseillé de nombreuses caves. Il a su au fil des années tisser d’excellentes relations avec la majorité des winemakers du pays et conseille les jeunes œnologues, moteur actuel de l’œnologie géorgienne. David représente la Tonnellerie Saury pour la vente de barriques, mais commercialise également des bouchons et autres produits œnologiques.

Depuis 2015, il vinifie son propre vin et a produit, en 2020, 1000 Hl de vin haut de gamme (50% vinifiés en Qvevris) et vient de se lancer dans la construction de sa propre cave qui pourra à terme produire 500 000 bouteilles.